Physiological Characteristics of an Aging Olympic Athlete

http://journals.lww.com/acsm-msse/pages/articleviewer.aspx?year=2014&issue=11000&article=00013&type=Abstract&desktopMode=true

Conclusions: This longitudinal case indicates that until the age of 40 yr, a steady increase in the oxygen pulse may have compensated for the significant decline in the maximal heart frequency. Furthermore, the maintenance of aerobic and anaerobic exercise capacities allowed this Olympic athleteto compete at the highest level for almost two decades.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s